Skip to content

By Sinistros in La Chronosphère

skinny-puppyLa grande majorité de ce que j’écoutais en frais de musique était axée sur les traditionnelles guitares, basses, batteries qui parfois étaient colorées avec un soupçon de claviers. J’aimais bien les sons générés par les synthétiseurs, Once or Twice en incorporait beaucoup dans ses nouvelles compositions, mais pas au point d’imaginer aimer des pièces et des groupes axés uniquement sur les claviers. Mais, il y avait cette pièce présente sur la compilation de l’Ombre Jaune totalement synthétique avec une ambiance très sombre et martelée et une voix qui rappelait ce qui se faisait dans le métal. Pat Coll avait rapidement identifié la chanson et le groupe en question et a tôt fait mon éducation étant lui même un inconditionnel de ce groupe de Vancouver.

Assimilate a été ma première expérience en musique électro et Skinny Puppy m’a fait changer d’idée à propos des claviers: Faire du heavy est possible même sans guitares et si le résultat est fort différent, il est d’autant plus intéressant car avec les claviers les sonorités et expérimentations sont infinies. L’Industriel et le EBM sont une influence majeure dans mon cheminement musical, ce type de musique m’a ouvert une étendue à perte de vue pour l’exploration, l’expérimentation et les mélanges. Encore aujourd’hui, l’Industriel me donne autant de plaisir et de frissons que le Death Metal et ce, à égalité.

La Chronosphère; Vendredi 5 Juin 2015
Skinny Puppy – Assimilate – 1985

Tags: