Skip to content

By Sinistros in La Chronosphère

dead-kennedysQuelques temps après ma découverte du punk, j’avais flairé qu’une bonne partie des groupes et des gens issus de ce mouvement étaient une sorte de frime et pas très conséquents avec leurs propos et c’est pour cette raison que je ne n’ai jamais vraiment embarqué dans cette vague anarchiste à 100%. Les punks jappaient fort mais baissaient la tête au moment d’agir. Du moins, c’était ma perception. Lorsque j’ai découvert Dead Kennedys et son porte parole Jello Biafra, j’ai compris qu’il y en avait dans le lot qui étaient capables d’agir et garder intact leur discours. Avec des musiciens talentueux, des compositions de génie et des paroles qui frappent là où ça fait mal, Dead Kennedys est selon moi la véritable référence du punk comme il se doit d’être: Revendiquer sans aucun compromis et Jello Biafra est toujours resté intègre et fidèle à ses propos.

La Chronosphère: Mardi 9 Juin 2015
Dead Kennedys – Holiday in Cambodia – 1981

Tags: