Skip to content

The Borgias – 2011

27 janvier 2016
By Sinistros in Le Stéréopticon

the-borgiasThe Borgias – 2011-2013
Crime/Drame/Histoire
Avec : Jeremy Irons, François Arnaud, Holliday Grainger
3 saisons
Showtime
8.5/10

J’ai toujours eu une très grande attirance pour l’histoire en général. J’ai également un faible pour les histoires reliées à la religion Catholique et à sa folie démesurée. Vu le nombre incalculable d’excellentes séries mises à notre disposition, j’étais carrément passé à côté de The Borgias. C’est maintenant chose du passé, je me suis tapé récemment les trois saisons en rafale.

Historiquement très juste, la série tourne autour de la célèbre famille Espagnole Borgia dont le patriarche, le cardinal Rodrigo Borgia, s’est vu décerner avec des manigances le trône pontifical de 1492 à 1503 sous le nom de Alexandre VI. La série relate la félonie et les magouilles politiques de ce Pape ambitieux ainsi que de ses fils et sa fille qui l’ont aidé tout au long de son règne à grimper les échelons politiques jusqu’à pratiquement créer un Empire Papal.

On y voit les dessous du Vatican avec ses Cardinaux qui font tout pour éliminer le Pape. Meurtres, chantages, destitution de Cardinaux, accusations d’hérésie, tout est prétexte pour sauver le règne des Borgia d’un côté et l’anéantissement complète de la famille de l’autre. Certains dirons, autres temps, autres mœurs, mais personnellement j’en doute car même en 2016, j’imagine que rien n’a changé dans cet Empire religieux.

Il est intéressant de noter qu’à cette époque, le Pape et les Cardinaux avaient tous des maitresses et forniquaient à qui mieux mieux avec les prostituées au vu et au su de la population. Les scandales étaient monnaie courante et les alliances entre familles et royaumes étaient infestés de ses magouilles et scandales pour que chaque parti arrive à ses fins.

The Borgias a une très grande valeur historique en tant que série. I lest fort dommage, voire même frustrant, que Showtime ait annulé la quatrième et dernière saison qui nous aurait permis de voir la fin et la chute de cette illustre famille. Au final, Jeremy Irons est excellent dans son rôle d’Alexandre VI, le Québécois François Arnaud rends justice à Cezare Borgia. La majorité des acteurs sont assez convaincants mais Holliday Grainger n’est pas à la hauteur de la grandeur de son personnage, Lucrezia Borgia. Pour ceux qui aiment les drames historiques et qui n’ont pas peur de voir la religion Catholique comme elle l’est vraiment, The Borgias est une excellente leçon et un merveilleux divertissement.