Skip to content

Ned Landry

9 avril 2015
By Sinistros in La Chronosphère

ned_landryLe voyage musical se poursuit avec celui qui a vraiment tout déclenché. Notez ma prédisposition pour la vitesse et le flot continu de notes « shreddées ». Ce violonneux du Nouveau Brunswick a eu une influence majeure sur le musicien que je suis maintenant.

Ned Landry – Rubber Dolly – 1958

Autres anecdotes relatées le 5 Novembre 2011

Je vous avais parlé, dans le précédent article de la Chronosphère, du tout premier album qui m’a influencé et qui indéniablement a totalement changé et forgé ma perception de la musique. Il s’agit d’une compilation des meilleurs moments d’un « violonneux » du Nouveau Brunswick nommé Ned Landry.

Cet album m’avait été donné par mon Grand-Père paternel, Charlemagne qui jouait du violon à ses heures. Dès les premières notes de « The Old Man and Old Woman » j’ai été totalement conquis! Vraisemblablement quétaine pour certains, Ned Landry a réveillé la bête qui sommeillait en moi et je suis loin de trouver sa musique quétaine, au contraire! C’était ni plus ni moins que du folklore à tendances Irlandaises jouée à la manière des Canadiens Anglais de souche Francophone avec de forts accents de Hillbilly.

Ce qui est étonnant chez Ned Landry était sa façon de jouer du violon. Aujourd’hui dans le métal nous pourrions enployer le terme « shredding » pour décrire ce qu’il faisait avec son archet et ses doigts. Je comprends maintenant pourquoi par la suite je suis toujours tombé sous le charme de musiques non conventionnelles et à tendances assez rapides. Ned Landry jouait un genre de « speed metal » dans les années 50!

Bref, Ned Landry a été et est encore aujourd’hui une très grosse influence sur ma façon de jouer de la musique. Ned Landry a célébré son 90e anniversaire en février 2011.  En fouillant sur Internet à propos de Ned Landry, les archives étant assez rares malheureusement, je suis tombé par hasard sur deux pièces que je n’avais jamais entendues. L’une d’entre elles se nomme « Devil among the Tailors » et l’autre « Maple Sugar ». Deux pièces qui ont été jumelées par la suite sur un album de 1975 d’un des plus grands groupes folkloriques Québécois, groupe qui a eu une influence majeure et décisive sur ma musique.

Tags:

Comment Feed

No Responses (yet)

You must be logged in to post a comment.