Skip to content

By Sinistros in Le Stéréopticon

the-hateful-eightThe Hateful Eight – 2015
Drame/Western
Avec : Samuel L. Jackson, Kurt Russell, Tim Roth, Michael Madsen
Directeur : Quentin Tarentino
Double Features Films
9/10

Lorsque Quentin Tarentino annonce qu’il fera un nouveau film, je suis vendu d’avance je le reconnais, c’est toujours avec une hâte énorme de voir cette nouveauté que j’accueille une telle nouvelle. Bien que Tarentino ait une liste assez enviable de projets auxquels il a participé, The Hateful Eight est seulement le huitième film qu’il écrit et qu’il réalise depuis 1992. Chacun de ses fils est un grand signe de qualité et Tarentino frappe dans le mille à tous les coups.

The Hateful Eight ne fait pas exception, c’est du grand Tarentino.:es dialpgues sont d’une grande intelligence et le film est vraiment bien dirigé, rien n’est laissé au hasard. Que ce soit le jeu des acteurs, les textes ou encore l’image, Tarentino sait exactement là où il s’en va et le dénouement du film est à la hauteur de son talent. Ce dernier a toujours été reconnu pour ses trames sonores magiques et ancrées dans ses films. Cette fois-ci, Quentin s’est payé nul autre que Maestro Ennio Morricone et c’est fort bien réussi. La trame sonore est bien imbriquée au scénario et a l’atmosphère globale du film.

Comme à son habitude, Tarentino a misé sur les longs dialogues nous faisant faire la rencontre avec chaque personnage. The Hateful Eight est n film lent mais très intense au dénouement digne des films précédents. Le fameux retour en arrière est toujours au rendez vous et les interrelations passées entre les personnages aussi.

Quentin Tarentino signe un autre chef d’oeuvre avec The Hateful Eight. Du pur génie et du grand cinéma.