Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

metal-churchMetal Church – Heavy/Thrash Metal – États-Unis
XI – 2016
Rat Pak Records
7/10

Metal Church n’est plus vraiment un groupe que l’on se doit de présenter. La notoriété du groupe remonte aussi loin que 1984 avec son très classique album éponyme et sa pièce d’ouverture Beyond the Black. Depuis plusieurs mois, un battage médiatique impressionnant autour du retour de Mike Howe, deuxième chanteur de la formation, a fait promettre quelque chose de grand pour le nouvel album de Metal Church. Les attentes étaient énormes et avec une médiatisation de ce genre, un groupe a intérêt à livrer la marchandise et ne pas se casser la gueule.

C’est avec le titre original (!) XI que Metal Church revient avec son 11e album avec Howe en avant plan. Plus tôt cette année, la formation Améticaine avait lancé son premier single No Tomorrow accompagné d’un vidéoclip ordinaire laissant entrevoir ce qui s’en venait sur l’album. Or, en écoutant le dit album, on constate que No Tomorrow est la meilleure pièce de l’album.

L’entrée d’album, en l’occurrence Reset, est peu convaincante et plutôt faible et malheureusement, elle donne le ton à l’album entier. Killing your Time n’est guère mieux, son titre est tout à fait approprié, son écoute est une perte de temps douloureuse. No Tomorrow vient rectifier le tir mais le reste de l’album ne réussit pas à me faire accrocher et me garder attentif. C’est un peu comme si Metal Church avait pris ses rejets des précédents albums et nous les sert avec Mike Howe en espérant faire un album grandiose.

Bien sûr, XI comporte de bons moments ici et là et contient quelques bons riffs. Mais, cet album ne lève pas et est fortement emmerdant, aucune surprise, rien de flamboyant. C’est dommage mais Metal Church s’est, selon moi, cassé la gueule avec XI. Je préfère encore son prédécesseur Generation Nothing qui avait plus de couilles malgré ses faiblesses. On passe à un autre appel. Ah oui, en passant, il est rare que je m’attarde au volet visuel préférant m’em tenir uniquement à la musique mais pour celui-ci, je dois mentionner que la pochette fait dur et n’est aucunement attirante. Beau travail bâclé.

Tags: