Skip to content

By Sinistros in La Chronosphère

the-residentsAu début des années 90 j’ai fais connaissance avec un groupe Américain très avant-gardiste qui utilisait l’art avec un grand A sous toutes ses coutures pour produire plus de soixante albums en carrière. Formé en 1969, The Residents a commencé à expérimenter avec des rubans à bobines et divers instruments et ainsi créer une musique unique qui démolissait les standards musicaux de l’époque tout en focusant sur l’art avec leurs costumes, leurs pochettes d’albums et autres imageries utilisées dans un concept global qui rendait les membres du groupe anonymes.

The Residents ne s’est pas contenté de la musique, le groupe s’est lancé dans des films et s’est approprié les technologies pour ses créations devenant par exemple un des premiers à utiliser le multimédia et les CD-ROM pour propager sa culture propre. Au fil des décennies la formation a su évoluer en tenant compte de son entourage et de l’évolution de la société. L’influence des Residents m’a fait comprendre de ne pas lésiner sur le tout en musique. De ne pas se contenter uniquement de faire des chansons, des albums et des spectacles mais de faire un tout artistique où chaque élément a sa place pour former une oeuvre complète. La musique du groupe m’a aussi permis de laisser libre cours à mon imagination et de réaliser que seul l’infini est la limite à atteindre.

La Chronosphère: Mercredi 5 Août 2015
The Residents – Voices of the Air – 1981

Tags: