Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

obscuraObscura – Technical Death Metal – Allemagne
Akróasis – 2016
Relapse
6/10

Le Death Metal Technique est devenu au fil du temps une sorte d’échappatoire dans lequel les musiciesn désireux de faire valoir et de montrer leurs prouesses sur un instrument se lancent corps et âmes en beurrant épais et se pensant supérieurs et comme faisant partie d’une élite musicale. Trop souvent j’ai vu des prodiges qui sont d’extraordinaires virtuoses mais en bout ligne qui sont incapables de composer quelque chose d’original se contentant de copier ce qui a déjà été fait ou qui se fait actuellement.

J’avais vaguement entendu perler de la formation Obscura par le passé sans vraiment m’y arrêter jusqu’à cette année avec la sortie du quatrième album Akróasis. En lisant ici et là à propos du groupe, j’ai eu l’impression que c’était quelque chose de très fort musicalement et que je passais à côté de l,excellence Métallque. Ce qui fait que j.écris cette chronique après avoir écouté ce nouvel album du quatuor Allemand.

Le groupe semble avoir souvent changé de membres au cours de sa carrière et en fouillant rapidement, je suis tombé sur une photo qui est vraisemblablement issue d’un récent “photoshoot”. Ils ont l’air gentils et proprets les membres de Obscura! Mais, je fais fi du look comme à mon habitude, je me concentre uniquement sur la musique.

Pour être technique, c’est technique. Tellement technique que c’en est aseptisé et que ça semble sans âme. Des notes et des prouesses sans aucune chaleur et sans réelle étincelle. Obscura, ça sonne vide et vraiment déjà entendu maintes et maintes fois. Beaucoup de Death (le groupe) avec un peu de Dissection ou Thulcandra si on préfère bourré d’effets studio (en fait beaucoup trop) et une sur-production artificielle.

Les compositions sont fades et d’un ennui frôlant l’emmerdement total. Un album qui n’a aucune couille, aucun éclat et aucune surprise de taille. Mais, c’est vraiment bien interprété. Tellement bien interprété que ça frise la prétention sans bornes. Oui, Obscura sait jouer mais c’est plate en maudit.

Du petit métal de pacotille pour vendre et faire du profit.

Tags: