Skip to content

By Sinistros in La Chronosphère

opethEn 2001 j’avais acheté un CD compilation provenant du label Century Media dont le titre était Firestarter. La compilation proposait bon nombres de groupes Black Metal dont je n’avais jamais entendu parler. En fait, le Black Metal je ne savais même pas que ça existait croyant que seul un album de Venom portait cette mention comme titre. Un des membres de Rebearth qui jouait aussi dans une formation nommée Ending Hate performait un soir au Maquisart avec Anhkrehg et Malvery. Ce fut ma première rencontre avec cette musique froide et malsaine, musicalement je n’avais pas accorché à ces deux derniers groupes mais l’ambiance dégagée était assez spéciale. C’est en parcourant cette compilation que j’ai découvert Opeth. La pièce Nectar était la dernière du CD et semblait ne pas être à sa place dans la liste de groupes proposés. Je suis tombé sous le charme de cette pièce et je me suis aussitôt procuré l’album Blackwater Park. Je dois dire que cet album a complètement changé ma perception du Métal de cette époque et du Métal tout court. La puissance, la technicité et la musicalité de cet album m’avaient tant bouleversé que cet album est devenu un de mes préférés de toute l’histoire du Métal. J’ai compris à ce moment que non seulement le Métal n’était pas mort mais avait élargi ses tentacules et subi une mutation génétique incroyable.

La Chronosphère: Vendredi 21 Août 2015
Opeth – The Leper Affinity – 2001

Tags: