Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

vektorVektor – Progressive Thrash Metal – États-Unis
Terminal Redux – 2016
Earache
9.5/10

La formation Américane Vektor m,avait littéralement jeté en bas de ma chaise avec son deuxième album Outer Isolation en 2011. Ses thèmes cosmiques et son logo étrangement familier avaient piqué ma curiosité mais c’est en entendant ce Thrash Metal Progressif fortement inspiré de nos Québécois Voïvod que j’étais resté abasourdi.

Je l’attendais avec impatience ce nouvel album. Et ma foi, je suis loin d’être déçu, Terminal Redux est l’album le plus explosif et le plus spectaculaire de 2016. Vektor signe son chef d’oeuvre et prends une tournure encore plus progressive en incorporant des éléments issus des années 70 dans son Thrash furieux et ultra technique. Un léger fond Voïvodien subsiste en arrière plan mais Vektor se forge une sonorité propre explorant d’autres avenues nous transportant dans l’espace infini.

Terminal Redux comprends 4 pièces de plus de 8 minutes incluant Recharging the Void, une pièce épique et grandement Progressive de 13 minutes injectée de doses massives de Rush et Pink Floyd. En tout 10 pièces grandioses totalisant 73 minutes de pure orgie sonore intergalactique. Je trouve fort satisfaisant de constater que des groupes comme Vektor sont en mesure de créer quelque chose de nouveau en se basant sur le passé sans entrer dans le piège de la copie et du réchauffé. Il y a de l’espoir dans la scène Métal mes amis!

Avec Terminal Redux, Vektor réinvente le Thrash Metal et le propulse vers des sommets inégalés. Cet album vient d’entrer dans le panthéon des incontournables au même titre que les Nothigface, Reign in Blood ou To Mega Therion. Vektor vient de détrôner Voïvod et son Post Society de la tête des meilleures sorties 2016. L’élève vient de dépasser le maître et Terminal Redux est à écouter impérativement si vous tenez à votre culture Métal.

Tags: