Skip to content

By Sinistros in La Chronosphère

asmeginMon intérêt plus prononcé pour le Folk Metal m’a amené a faire des découvertes étonnantes et aussi faire un constat que même dans un sous style comme celui-là, l’éventail de sonorités était très large d’un pays à un autre, d’un groupe à un autre. Certains se contentaient d’être traditionnels purs et durs mais d’autres, à l’image de certains groupes des années 70 avaient choisi d’incorporer du progressif à leur Folk Metal. La formation Norvégienne Asmegin laissait transparaître ces influences tout en demeurant fidèles aux sonorités propres à leurs racines ancestrales. L’utilisation d’instruments tels le violon, la mandoline, le piano, l’accordéon et même le mellotron vient renforcer le son global du groupe en le rendant le plus naturel possible et ainsi lui confiner un mysticisme qui nous fait voyager dans des temps et coutumes très anciennes. Asmegin demeure un de mes groupes préférés du genre malgré sa courte existence et seulement deux excellents albums.

La Chronosphère: Vendredi 28 Août 2015
Asmegin – Bruderov paa Hægstadtun – 2003

Tags: