Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

last-in-lineLast in Line – Heavy Metal/Hard Rock – États-Unis
Heavy Crown – 2016
Frontiers Records
5.5/10

Je suis généralement septique et assez frileux face aux Super Groupes. Vous savez, ces groupes formés de soit disant vedettes issues de diverses formations connues et qui ont connu la gloire en faisant des albums plus ou moins influents? Habituellement ces Super Groupes ne font pas grand chose de bon malgré un statut qui impressionne la masse.

Last in Line est l’un de ces Super Groupes. Oui, le nom du groupe a quelque chose à voir avec le célèbre deuxième album de Dio. En fait, ce sont les même musiciens qui ont joué sur les trois premiers albums de Dio, soir Vivian Campbell (Def Leppard), Jimmy Bain (Rainbow) et Vinny Appice (Black Sabbath, Heaven and Hell) avec un nouveau chanteur pas trop connu répondant au nom de Andrew Freeman.

Last in Line avait été initialement créé comme un hommage à Dio se contentant de jouer les albums Holy Diver, The Last in Line et Sacred Heart en spectacle. Les musiciens ont par la suite décidé de composer un nouvel album pour poursuivre ce qui avait été laissé en 1985. Et bien, Heavy Crown comporte quelques bonnes pièces et l’album rappelle tout de même l’esprit qui se dégageait avec Dio.

Mais, venant d’un Super Groupe avec des Super Musiciens, cet album est lamentable au niveau compositions. Last in Line joue un Heavy Metal monotone et sans saveur à la limite du fromage en grains. Les pièces sont très génériques et aucunement originales malgré une interprétation juste et une très bonne production. Pour faire un résumé rapide, c’est plate à mort et ça ne lève pas du tout.

Heavy Crown a été conçu pour aller chercher les mononcles et les matantes qui sont convaincus d’être de véritables amateurs de Heavy. Last in Line serait parfait en première partie de Nickelback.

Tags: