Skip to content

By Sinistros in La Chronosphère

cradle-of-filthLorsque j’ai découvert l’univers du Black Metal je m’étais imaginé un sous genre très malsain et extrêmement « evil », ce qui est en partie le cas, et j’avais du mal à saisir toute cette furie tournant autour de ce genre de Métal mystique et obscur. J’avais entendu parler par le passé de la formation Anglaise Cradle of Filth mais croyant que ce groupe dépassait largement les bornes en terme de pas gentil du tout, je m’étais abstenu de m’imprégner de la musique maudite et des insanités véhiculées par le groupe… Jusqu’à ce que je daigne écouter Damnation and a Day. En entendant cet album, j’ai été surpris de constater que le groupe était vraiment fort musicalement avec ses mélodies, sa rapidité, sa fougue et les éléments symphoniques se rattachant à l’ensemble des pièces.

Ce groupe était ni plus ni moins qu’une simple mascarade déblatérant des histoires d’horreur sur un fond de tapisserie Gothique et était loin du mal incarné que j’avais en tête. Malgré son côté un peu « kitsch » à la limite de la clownerie, je me suis surpris à aimer vraiment ça et durant les 4 albums qui ont suivi, Cradle of Filth est devenu un groupe que j,affectionnais particulièrement. Le côté « gammick » et théatral manquait cruellement au Métal et la troupe de Dani Filth réussissait fort bien dans ce domaine. Certes, Cradle of Filth a depuis perdu énormément de plumes et est devenu pratiquement une farce de lui-même depuis 2010 mais il demeure que le groupe a eu une grande influence sur moi ayant toujours été attiré par le mouvement Gothique.

La Chronosphère: Vendredi 4 Septembre 2015
Cradle of Filth – The Promise of Fever – 2003

Tags: