Skip to content

By Sinistros in La Chronosphère

dimmu-borgirLe Métal Symphonique étant devenu ma tasse de thé, nombreuses furent les suggestions à fuser d’un peu partout pour parfaire ma culture sur le sujet. Il y avait cette formation Norvégienne dont j’avais eu vent qui m’intrigait car cette formation comportant dans ses rangs ICS Vortex de Arcturus et Galder de Old Man’s Child, deux formations que j’affectionnais énormément. J’ai eu mon baptême de la part de Dimmu Borgir avec l’album Death Cult Armageddon dans lequel j’ai immédiatement embarqué. Cet album tombait totalement dans mes cordes de part sa musicalité et ses arrangements mais aussi pour ses ambiances noires et profondes. Curieusement, c’est à partir de cet album que la formation a commencé à recevoir de sévères critiques venant de la part de ses fans des premiers jours, possiblement parce que le groupe devenait un peu plus gros et important et que le statut de groupe culte était en voie de disparition. Toujours est-il que cet album a été important dans mon cheminement musical et mon retour dans le côté obscur de la musique dite marginale.

La Chronosphère: Samedi 5 Septembre 2015
Dimmu Borgir – Progenies of the Great Apocalypse – 2003

Tags: