Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

frostbiteFrostbite – Progressive Black Metal – Canada
Etching Obscurity – 2016
Tmona Records
8.5/10

Le Métal Québécois se porte bien. Très bien même. Nous pouvons nous péter les bretelles et être fiers car il y a de nombreuses formations de qualité dans tous les styles de la grande famille Métallique et il y en a pour tous les goûts. J’ai eu la chance de recevoir le deuxième album de la formation Montréalaise Frostbite via son bassiste que je connais pour son excellent travail avec Obtenebris, groupe qui nous avait agréablement surpris à Réanimation il y a quelques années.

Avec Etching Obscurity, Frostbite frappe fort, avec l’intro à la guitare acoustique j’ai su que cet album serait de qualité. Justement, la guitare acoustique semble être un élément de prédilection pour Frostbite, son utilisation revient à plusieurs reprises au cours de l’album ce qui n’est pas pour me déplaire. La musique de Frostbite est sombre et est axée sur les mélodies de guitares et de basse, le groupe a un très haut niveau de composition et d’arrangements offrant de belles textures et ambiances.

Etching Obscurity comporte onze excellentes pièces à mi-chemin entre le Progressif et le Black Metal avec des teintes de Vreid, de Nachtmystium et même Tribulation par moments tout en ayant ses sonorités propres rendant le tout très original et fort intéressant. Lorsque j’écoute un album et que celui-ci défile rapidement, c’est un très bon signe. Avec ses 45 minutes, Etching Obscurity ne renferme aucune longueur et s’écoute d’un bout à l’autre à la vitesse de l’éclair.

Une très belle découverte pour ma part, de très bonnes pièces, de bons changements, des riffs entraînants et captivants avec des arrangements et des effets qui montent la composition plus haut, voilà tous les ingrédients réunis pour faire d’un album une réussite. Frostbite a compris tout ça et Etching Obscurity est un album à se mettre dans les oreilles le plus rapidement possible.

Tags: