Skip to content

By Sinistros in La Chronosphère

melecheshIl y a 5 mois je commençais l’écriture quotidienne de mon parcours musical de ma naissance à aujourd’hui, ce parcours a été large en différents styles et a forgé le musicien et le maniaque de musique que je suis avec mes idéologies, ma culture et ma vision de la musique en général. Ceux d’entre vous qui me lisez avez pu constater mon penchant pour la musique bien faite, de qualité et surtout non standard. Les mélanges de sonorités sont ce que je préfère par dessus tout et l’ajout d’instruments sortant du basique guitare, basse, batterie renforce ma curiosité et ce penchant pour les bizarreries. Nous avons visité de nombreux pays et constaté les différentes cultures Métalliques à travers le monde mais en ces temps noirs où la guerre est omniprésente au Moyen Orient, j’étais bien loin de m’imaginer que le Métal puisse être représenté sur ce coin du globe.

Ayant été obligée de s’exiler de son Israël natal a cause des autorités religieuses, Melechesh originaire de Jérusalem est une des rares formations Métal de ce pays à avoir persévéré et fait fi des menaces du contrôle religieux de la « Terre Sainte ». Mélangeant habilement un Black/Death Metal avec les sonorités traditionnelles du Moyen Orient avec des textes référant à ses racines Mésopotamiennes et Sumériennes, Ashmedi est un auteur/compositeur hors pair qui ne lésine pas sur la qualité musicale et les arrangements spectaculaires. Melechesh est l’un de mes groupes Métal favoris, le genre de groupe intelligent qui place sa musique en avant plan au détriment de la pseudo gloire tant recherchée par plusieurs. Un exemple que j’ai toujours prôné et que je suivrai à la lettre tant que je serai en mesure de jouer d’un instrument et de composer de la musique.

La Chronosphère: Dimanche 13 Septembre 2015
Melechesh – Rebirth of the Nemesis – 2006

Tags: