Skip to content

By Sinistros in La Chronosphère

triptykonDes influences j’en ai énormément, mes capsules quotidiennes en témoignent grandement. Être influencé par un musicien issu de deux groupes différents provenant de deux époques différentes relève d’une probabilité plutôt faible mais c’est arrivé. Après deux EP et un album grandioses sortis vers le milieu des années 80 et un changement de cap musical pour le deuxième album qui demeurait tout de même excellent malgré sa différence de style, Thomas Gabriel Fischer aussi connu sous le pseudonyme Tom G. Warrior a lancé Celtic Frost dans un mur en choisissant de réorienter son groupe vers le glam si populaire à la fin des années 80. Celtic Frost est une de mes principales influences jusqu’à l’épouvantable Cold Lake et les 4 premières sorties du groupe demeurent encore aujourd’hui d’actualité et ont admirablement vieilli. C’est en 2006, avec une interminable attente que Celtic Frost revient avec Monotheist, un album à la hauteur des dites attentes qui est en quelque sorte le prologue de se qui s’en venait par la suite.

En effet, Monotheist pourrait être considéré comme étant le premier album de Triptykon, formation que Fischer a fondé suite à son « départ » de Celtic Frost en 2008. Avec des sonorités plus lourdes et plus oppressantes, une approche minimaliste en terme de riffs, des arrangements à couper le souffle et une puissance écrasante, Eparistera Daimones voit le jour en 2008. Évidemment, les détracteurs n’ont pas tardé à critiquer cet album en le comparant au bon vieux Celtic Frost, signe d’une fermeture d’esprit sans borne et d’un désir maladif de vouloir vivre dans le passé. Pourquoi revenir à de vieilles formules si notre évolution musicale est tout aussi, sinon plus valable? Celtic Frost a une place très haute dans mon cheminement musical, Triptykon tout autant, sinon peut-être un peu plus si je tiens compte de cette superbe évolution. Tom Warrior a été boudé longtemps, même avec son projet Apollyon Sun. N’empêche que ce guerrier est allé puiser dans ses propres influences pour me les transmettre à nouveau.

La Chronosphère: Samedi 19 Septembre 2015
Triptykon – Goetia – 2010

Tags: