Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

egon-swharz
Egon Swharz – Doom/Stoner Metal – Italie
In the Mouth of Madness – 2017
Indépendant
6.5/10

Le Stoner/Doom semble être une saveur musicale qui a la cote depuis quelques années et plusieurs formations voient le jour en adoptant ces sonorités du passé. Bien que bon nombre de ces formations font un travail exemplaire au niveau des compositions, d’autres stagnent et se contentent uniquement de livrer un son sans réelle approche nouvelle.

Les Italiens de Egon Swharz ont lancé leur premier album In the Mouth of Madness il y a quelques jours et ce qui s’avérait être prometteur au départ s’est transformé en profonde déception sonore menant directement vers l’exaspération pur et simple. Bien que le groupe revisite le passé par ses guitares fuzzées et ses riffs issus d’une époque lointaine, il n’arrive aucunement à faire valoriser ses compositions et les rendre intéressantes.

Les pièces sont interminables et hautement redondantes, le groupe se contentant de répéter sans cesse le même riff pendant plusieurs minutes pour aboutir sur un autre riff tout aussi long et ennuyant. Le comble de la platitude arrive à son apogée dû au fait du manque de vocaux qui sont inexistants. Egon Swharz joue la carte de l’instrumental avec des pièces composées pour avoir des paroles ce qui donne l’impression d’écouter des chansons démos non terminées qui s’éternisent à n’en plus finir. In the Mouth of Madness est un album qui manque cruellement de finition et d’originalité. Egon Swharz devrait retourner dans son local et peaufiner ses compositions avant de les offrir au public.

Cependant, je dois lever mon chapeau à la présentation graphique de l’album qui est superbe. Très horreur des années 50 et fort bien réussie.

Tags: