Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

mangogMangog – Doom Metal – États-Unis
Mangog Awakens – 2017
Argonauta Records
7/10

Fondé en 2014, Mangog est le projet principal de Bert Hall qui officie également à titre de bassiste de la formation Beelzefuzz. Le groupe Américain présente son premier album intitulé Mangog Awakens et nous livre un Doom Metal fortement influencé par les origines du genre.

Bert Hall et sa troupe a un niveau de composition assez appréciable allant chercher ses idées et sonorités directement chez des groupes tels Pentagram, Trouble ou encore Black Sabbath. Ici, rien de vraiment nouveau, Mangog remâche la même mixture que plusieurs formations nous servent depuis le retour aux origines du Doom un peu comme si ce type de musique lente était devenu la saveur du mois. Mangog est en mesure de livrer des pièces intéressantes et des riffs accrocheurs mais la redondance et l’étirement de la sauce me laissent perplexe sur le produit fini. Myke Wells n’est pas un très bon chanteur mais sans fausser à proprement parler, il a de la difficulté à agencer sa voix et ses partitions vocales à la musique du groupe apportant un certain fil décousu aux pièces.

Mangog Awakens comporte de très bons éléments mais dans son intégralité, il manque ce petit plus qui nous font lever de notre chaise et sourciller de surprise. Intéressant mais sans plus. Mangog est une formation dans la moyenne qui prendra sans doute de la maturité avec les années.

Tags: