Skip to content

By Sinistros in Le Stéréopticon

Santa Clarita Diet – Saison 1 – 2017
Comédie/Horreur
Avec : Drew Berrymore, Timothy Olyphant, Liv Hewson
Créateur : Victor Fresco
Netflix
8.5/10

C’est en terminant le dernier épisode de Narcos que j’ai eu vent de la série Santa Clarita Diet. Au départ, Netflix avait tout bonnement décidé de m’imposer le premier épisode en prenant bien soin de peser sur le bouton de lecture de l’épisode 1 à ma place. Ayant tout bonnement décidé de ne pas poursuivre la lecture et jugeant cette proposition un peu trop intrusive à mon goût, je me suis rabattu sur Stranger Things, que j’ai liquidé en deux soirs.

N’ayant plus rien à écouter et ayant vu mon mur Facebook s’inonder de critiques positives au lendemain de la sortie de la série, j’ai décidé de donner une chance à Santa Clarita Diet. Je ne suis pas le plus grand amateur d’horreur mais la perspective de combiner comédie et horreur pouvait après tout être un enrichissant visionnement. Dès le premier épisode, le ton est donné, il ne faut absolument pas manger en regardant la série, c’est pas très ragoutant…

En gros, Santa Clarita c’est une bourgade des environs de Los Angeles dans laquelle vivent un couple courtiers immobiliers et leur fille ado. La maman, jouée par Drew Berrymore, est morte vivante et développe rapidement un penchant pour la chair humaine. La série de dix épisodes de trente minutes tourne autour de cet aspect qui bouleverse le quotidien et la vie la petite famille. Tout se petit monde doit finir par accepter et aider maman à suivre ses pulsions sans que ça ne paraisse…

Santa Clarita Diet est une comédie loufoque dans laquelle on se bidonne de façon appréciable. Le tout est fait avec un certain bon goût et ne tombe pas dans l’horreur pure et simple. Le côté comédie prends rapidement le dessus et on embarque rapidement dans les péripéties de la petite famille. À écouter si votre cœur n’est pas trop sensible et que votre degré d’humour est assez grand.