Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

Nidingr – Black Metal – Norvège
The High Heat Licks Against Heaven – 2017
Indie Recordings
7.5/10

Nombreux sont les musiciens Métalloïdes à officier dans plusieurs formations. Teloch en est un bon exemple. Outre Mayhem, The Konsortium et NunFuckRitual, ce sombre personnage a un projet en quelque sorte solo nommé Nidingr. Jouant dans le créneau Black Metal assez typique, Nidingr en est à son quatrième album depuis ses débuts en 1996, voyons un peu de quoi ça l’air au final.

Nidingr joue dans la même cour que les Mayhem, Darkthrone, Immortal, Watain et compagnie. Absolument rien de nouveau, le groupe se contente de remâcher le même Black Metal servi par les pionniers du genre et n’innove pas du tout. Mais, Nidingr le fait bien et les compositions sont fort efficaces. Excellents riffs, très bonne production et une interprétation irréprochable. Quelques ambiances qui sortent de l’ordinaire ici et là comme par exemple dans la pièce Gleipnir qui se rapproche plus du Rock Gothique à la Christian Death que du Black Metal apportant un souffle rafraîchissant dans la musique du groupe. Nous avons malheureusement droit à la petite voix céleste de la Enya Black Metal Myrkur sur la pièce finale de l’album, chose dont on aurait pu aisément se passer.

En bout de ligne The High Heat Licks Against Heaven est un album correct et sans surprises. Du Black Metal générique entendu des milliers de fois qui se perdra dans le flot des albums du genre.

Tags: