Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

Sunless – Progressive Death Metal – États-Unis
Urraca – 2017
Indépendant
9/10

Il est indéniable que la technicité a énormément évolué au fil des 30 dernières années dans la grande sphère Métallique. De plus en plus de musiciens tendent à se challenger et briser des barrières musicales pour apporter des éléments sophistiqués et inaccessibles au commun des amateurs. Il faut plus souvent qu.autrement être très ouvert d’esprit pour apprécier et surtout comprendre l,univers de certains groupes extrêmes qui dépassent largement les standards.

Depuis que Voïvod a imbriqué des éléments du rock progressif à sa musique, le style s’est constamment développé et on a vu apparaître des excellents groupes manipulant chacun à sa façonl es éléments progressifs pour façonner un sous genre Métallique bien distinct. Que ce soit Queensrÿche, Dream Theater, Death ou Atheist, chaque groupe a apporté sa touche personnelle pour élargir le style et le rendre le plus disjoncté possible. Un des albums ayant grandement contribué à faire exploser les frontières est sans nul doute Obscura de Gorguts qui avait créé toute un commotion lors de sa sortie.

Aujourd’hui, Obscura est un incontournables et a même engendré des petits. La fortmation Américaine Sunless en est un et son premier album, Urraca, fera partie des incontournables de la musique extrême bizarroïde. Bien que Gorguts et Ulcerate soient des points de comparaisons, Sunless a sa propre touche et sa propre sonorité flirtant beaucoup avec le Doom de par son approche musicale. Contrairement à la pléiade de groupes ultra techniques qui lancent des notes uniquement pour en montrer, Sunless délivre une musique profonde avec une âme torturée utilisant beaucoup les dissonances pour nous plonger dans un univers étrange et déroutant. Le groupe joue énormément avec les changements de tempo et de signature et accentue les contrastes entre les instruments. Urraca est un album plein et rempli de sonorités diverses et démontre grandement le talent des membres du groupe pour la composition et l’exécution.

Attention, cet album n’est pas fait pour le Métalloïde moyen. Si pour vous Metallica et Pantera sont les références en la matière, vous risquez de perdre le fil assez rapidement et de ne pas comprendre ce qui ce passe. Urraca est conçu pour les oreilles averties et les amateurs de musique étrange empruntant des sentiers tortueux et difficiles d’accès. Un pur chef d’œuvre et du grand art musical.

Tags: