Skip to content

By Sinistros in Le Stéréopticon

King Arthur : Legend of the Sword – 2017
Action/Aventure/Drame
Avec : Charlie Hunnam, Jude Law
Directeur : Guy Ritchie
Warner Bros.
7.5/10

S’attaquer de front aux Légendes Arthuriennes prends énormément de couilles et d’audace pour réussir une adaptation adéquate et fidèle. Les Brumes d’Avalon de Marion Zimmer Bradley, Le Cycle du Graal de Jean Markale, Le Cycle de Pendragon de Stephne Lawhead ou encore le très culte long métrage Excalibur étant des incontournables des récits du Roi Arthur, le défi est de taille pour rivaliser ces pointures du genre et réussir une adaptation digne de ce nom.

J’étais donc assez impatient de voir la nouvelle mouture Arthurienne portée au cinéma par Guy Ritchie. Comprenant Charlie Hunnam dans le rôle de Arthur lui même et Jude Law enVortigern, King Arthur : Legend of the Sword relate l’ascension au trône d’Angleterre de l’héritier direct de Uther Pendragon. Plusieurs éléments issus de ce que l’on connaît sont présents : L’assassinat du Uther par Vortigern et le règne tyrannique de ce dernier, le retour d’Arthur et le retrait d’Excalibur, La Dame du Lac, la Table Ronde etc. On s’y retrouve quand même un peu mais ça s’arrête là.

Pas de dragon, pas de Merlin, pas de Morgane si ce n’est qu’une demoiselle se faisant appeler Le Mage, pas d’Avalon. Arthur s’étant réfugié à Londinium suite à la mort de ses parents de la main de Vortigern et Mordred est élevé dans un bordel et en vieillissant en devient le tenancier et en quelque sorte un malfrat relativement puissant de la « capitale » Anglaise. Voulant à tout prix l’épée, Vortigern fait amener par bateau tous les jeunes hommes susceptibles d’être le roi-né et héritier direct de Uther pour la retirer de son socle de pierre et ainsi conserver le pouvoir ultime et éliminer l’héritier légitime du trône.

Bien que regorgeant d’action et d’effets spéciaux spectaculaires, le film est un peu mou et comporte de nombreux éléments empruntés à divers films et séries. Le parallèle avec Game of Thrones est plus qu’évident, le film n’apporte absolument rien de nouveau. Le jeu des acteurs est moyen, Cahrlie Hunnam est pas trop convaincant dans la première partie du film mais se rattrape assez rapidement dans les scènes de combat. Jude Law est cependant fidèle à lui même et fait un excellent vilain. L’image et les prises de vues sont grandioses, les effets spectaculaires mais le foutu 3D en salle est encore une fois inutile comme dans la plupart des films, aucune valeur ajoutée à ce niveau. La trame sonore est quant à elle nulle à chier à en devenir presque ridicule par moments.

En bout de ligne King Arthur : Legend of the Sword est un bon divertissement sans plus. Pas mauvais mais loin de ce que l’on doit s’attendre d’un film avec une histoire de cette trempe. Ceux qui ne connaissent aucunement les Légendes Arthuriennes trouveront leur compte dans cette nouvelle adaptation mais si comme moi vous avez épluché d’innombrables œuvres sur le sujet, ce film est plutôt décevant et vraiment loin du classique Excalibur. Le côté mythique n’est absolument pas présent.