Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

Space Witch – Sludge/Doom Metal – Angleterre
Arcanum – 2017
HeviSike Records
6.5/10

J’ai, depuis aussi loin que je me souvienne, toujours été un amateur de longues pièces surtout celles celles qui offrent un certain développement pour mener à une explosion finale. Mais je dois me rendre à l’évidence, certains groupes ou artistes ont de la difficulté à mener à bien la mission de concocter de longues pièces et de les rendre suffisamment intéressantes pour que quine minutes en paraisse cinq.

Avec un nom comme Space Witch, mon intérêt a été rapidement marqué et l’écoute du deuxième album de ce groupe Anglais était donc de mise. Arcanum débute avec une longue pièce de plus de quinze minutes alliant profondeur et psychédélique, deux éléments qui se retrouvent tout au long des quatre pièces qui totalisent près de quarante-cinq interminables minutes. Arcanum semble être le fuit d’un « jam session » enregistré comportant de très bonnes idées ici et là mais la redondance et la monotonie prennent tellement le dessus que les pièces devient d’une platitude déconcertante à en perdre le fil. De plus, le groupe a misé sur l’instrumental ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi. Sauf que ça manque littéralement de contenu et de par le fait même d’intérêt en bout de ligne.

Arcanum de Space Witch est donc une perte de temps plus qu’autre chose malgré les bons moments qui sont parsemés aléatoirement dans ce flot sonore répétitif et endormant. On passe à un autre appel!

Tags: