Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone


Цар Стангра (Tsar Stangra) – Black Metal – Canada
Небесният ковач (Forgeron Céleste) – 2017
Independant
8.5/10

En voyant le premier album de Цар Стангра, on serait porté à croire que ce groupe vient de loin, des profondeurs froides d’un quelconque pays des Balkans. En fait, Tsar Stangra (traduction assez juste) provient effectivement d’un pays froid mais pas très loin. Mené de main de maître par Stanislav Stefanovski, ce groupe chantant la culture Bulgare est Québécois, plus précisément de la vieille capitale. Le premier album Небесният ковач (Forgeron Céleste) se veut un hommage aux racines et à la culture Bulgare dont sont issus deux membres du groupe et c’est particulièrement réussi.

D’entrée de jeu, la musique de Tsar Stangra nous plonge dans un univers Black Metal glacial avec de bonnes doses de sonorités et d’arrangements folkloriques issus de la culture Bulgare. Les mélodies de guitares sont très présentes et à l’avant plan supportées par une rythmique très solide avec des changements de tempo soudains et très efficaces. Certains parallèles avec Norkturnal Mortum ou Drudkh pourraient se faire ainsi que certaines similarités avec les premiers albums de Rotting Christ mais au final Tsar Stangra a un son qui lui est propre et son niveau d’originalité est plus élevé que la moyenne. La production est claire et limpide quoique la batterie et la basse soient légèrement loin dans le mix et les claviers un peu trop en avant par moments mais on oublie rapidement ces aspects, les mélodies de guitare retenant constamment notre attention.

Ce premier album de Цар Стангра est une valeur sûre à se procurer dans les plus brefs délais, un premier album qui prouve que le Black Metal est bien présent au Québec et une autre preuve de la qualité musicale Métallique d’ici.

Tags: