Skip to content

By Sinistros in Le Stéréopticon


Valérian et la cité des mille planètes – 2017
Sci-Fi/Action/Aventure
Avec : Dane DeHaan, Cara Delevingue, Clive Owen
Directeur : Luc Besson
Europa
7/10

Luc Besson est une grosse pointure en cinéma et depuis longtemps reconnu sur l’échelle mondiale. Son carnet est rempli de films à succès et aussi de films spectaculaires comme Le cinquième élément, Nikita, la série Taxi ou encore le Transporteur. Besson s’est attaqué cette année à la bande dessinée culte de Christin et Mézières dont la première aventure est parue sur Dargaud en 1970.

L’histoire tourne autour de la base Alpha qui s’est construite en 1975 et qui a évolué au cours des 400 années suivantes pour devenir une gigantesque cité spatiale abritant plus de 30 millions d’habitants issus de plus de 1000 espèces venus des confins de l’espace. La planète Mül est décimée par la faute des humains et la disparition de ses habitants est passée sous silence par le Commandeur. Valérian et Laureline se retrouvent plongés au cœur d’une intrigue qui les mène aux Pearls ayant réussi à échapper au massacre 30 ans plus tôt.

Venant de Luc Besson, les attentes étaient très grandes. Point de vue cinématographie et effets spéciaux, c’est vraiment réussi. La barre vient une fois de plus d’être montée d’un cran et l’imagerie est sensationnelle et à couper le souffle. Jusqu’ici, absolument rien à dire, c’est du grand art. L’histoire en tant que tel aurait pu être géniale et intéressante mais que diable s’est-il passé? Le scénario est assez cul-cul allant même jusqu’à frôler le film pour ados et les acteurs ne sont guère convaincants. Cara Delevingue (Suicide Squad) en Laureline est tout simplement mauvaise voire même pratiquement pathétique et le jeu de Dane DeHaan (The Amazing Spiderman, True Blood) en Valérian n’est guère meilleur. Il est évident que les acteurs ont carrément mal dirigés et Besson à cruellement manqué son coup. Les personnages semblent être encore au stade de brouillon et le scénario est complètement raté. Personne n’a relu ce scénario avant de commencer à filmer?

Il y a de bons moments par contre, Rihana a réussi à livrer la marchandise dans le rôle de Bubble, l’humour transmit dans le film est quand même très bon et nous font sourire, les effets et le CGI sont tout à fait exceptionnels et l,ambiance du film est tout de même excellent. Mais malheureusement, le scénario et la durection des acteurs empêcheront Valérian et la cité des mille planètes à devenir un grand film à l’image du Cinquième élément. Meilleure chance pour le prochain, s’il y en a un!