Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

Portrait – Heavy Metal – Suède
Burn the World – 2017
Metal Blade
8.5/10

Le Heavy Metal originel semble retrouver ses lettres de noblesse depuis quelques années. Plus souvent qu’autrement, la flamme est perpétuée par les vieux routiers qui continuent à garder le cap généralement de façon magistrale. On a qu’à penser à Hell, Satan, Accept ou Anvil pour constater que les vieux bonhommes se tiennent encore droit sur leurs pattes. Mais, il y a une nouvelle génération, plus jeune, qui réussi à maintenir le feu sacré avec brio. La formation Suédoise Portrait est une de ces formations qui est tout à fait surprenante en nous offrant son quatrième album depuis sa création en 2005.

Je ne connaissais pas du tout Portrait, je découvre le groupe avec Burn the World et je dois dire que ça m’a surpris et pris de court un tantinet. Le Heavy Metal de Portrait entre dans la veine de Hell, Mercyful Fate et Judas Priest tout en ayant une certaine identité et une originalité propre au groupe. L’album se compose en neuf pièces remarquablement bien composées et exécutées dans lesquelles on retrouve certains éléments de Speed Metal un peu à la Exciter ce qui n’est pas pour déplaire. De très bons riffs accrocheurs et des structures tout de même assez complexes basées sur une rythmique en béton d’une puissance de feu à longue portée. Notons la présence de Kevin Bower (Hell) aux claviers sur l’album qui ajoute des atmosphères à la fois sombres et éclatantes ajoutant des textures et de la couleur aux compositions.

Burn the World est un excellent album de Heavy Metal classique digne de se placer au travers les classiques de ma jeunesse. Le Heavy Metal est encore bien vivant et la pureté musicale est toujours d’actualité à ma grande satisfaction!

Tags: