Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

Holograms – Post Punk – Suède
Surrender – 2017
Push My Buttons
7.5/10

Lorsque j’ai découvert la formation Suédoise Holograms en 2013, j’avais été subjugué et totalement conquis par les sonorités intelligentes et la force de frappe brute qui se dégageait de l’album Forever. Je m’étais par la suite procuré le premier album éponyme qui m’avait également plu au point de mettre Holograms dans ma liste de groupes favoris. Il aura fallu près de quatre années pour pouvoir enfin se mettre la suite de Forever dans les oreilles. Surrender est sorti cette année sans fanfares ni trompettes et est possiblement en train de passer complètement inaperçu.

Holograms garde sa sonorité unique sur ce troisième album mais la verve et l’impact frappant des deux premiers albums sont disparus. Le groupe signe ici un album très dépressif et d’une lenteur difficile à soutenir. Les influences The Cure sont vraiment présentes sur ce nouvel album, on croirait pratiquement que le groupe a suivi le même moule que Robert Smith en nous offrant en quelque sorte son « Faith ». Non pas que cet album soit mauvais, loin de là mais la haute teneur en dépression monumentale est très difficile à assimiler même après plusieurs écoutes. Le groupe Suédois est dans une phase de changement et ces changements prendront plusieurs écoutes et beaucoup de patience pour pouvoir embarquer dans les onze pièces de Surrender.

Un album correct mais qui passe un peu de travers laissant un goût d’amertume et un sentiment de profonde tristesse. Il est possible que je ne sois pas dans le « mood » ces temps-ci et que je redécouvre cet album dans le futur mais pour le moment je dois me résoudre à dire que c’est un peu raté.

Tags: