Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

Jungle Rot – Death Metal – États-Unis
Jungle Rot – 2018
Victory
6,9/10

Jungle Rot roule sa bosse depuis près de vingt-cinq ans et est demeuré sous les radars durant toute sa carrière. Certes, la formation a commencé à être connue ici en 2009 avec What Horror Awaits et l’intérêt envers le groupe a explosé en 2011 avec Kill on Command. L’histoire entre Jungle Rot et le Québec en est une solide, le groupe compte un assez large bassin d’amateurs dans notre belle province.

Cette année, le groupe Américain nous offre son neuvième album tout simplement intitulé Jungle Rot. Bien que le groupe soit des plus solides en étant très à l’aise dans ce qu’il fait, il n’en demeure pas moins que Jungle Rot nous sert son neuvième album qui est identique au précédent, à l’autre d’avant et ainsi de suite jusqu’au premier. La production est impeccable, le jeu des musiciens aussi, ce neuvième album est très solide mais sans aucune saveur nouvelle. On nous ressert la même recette avec les mêmes riffs et le même son pour une neuvième fois. Tellement pareil que ce qui a été fait par le passé que je serais incapable de nommer une pièce du groupe en l’entendant ni même de savoir de quel album elle provient. Certes, on a droit à un petit supplément avec Schmier à la voix sur la pièce Fearmonger mais ceci ne suffit pas à faire de cet album une révélation.

Ceux qui ne connaissent pas trop le groupe ou qui aiment leur Death Metal confortable et réchauffé se retrouveront sans nul doute sur cet album. Pour ma part, c’est malheureux de dire que ce nouvel album en est un parmi tant d’autres, sans surprises ni réel éclat. Jungle Rot a toujours été un groupe de deuxième ou troisième zone et le demeurera encore cette année.

Composition: 7
Exécution: 8,5
Ambiance: 5
Originalité: 5
Production: 9

Tags: