Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

lucifer-lucifer-iLucifer – Heavy Occult Rock – Allemagne
Lucifer I – 2015
Rise Above
9.5/10

Le Rock occulte connait un regain de vie et un nouveau souffle depuis quelques années et lorsque l’on étudie le phénomène de plus près, on s’aperçoit que les meilleures formations du genre sont menées par des femmes. Une nette évolution s’est effectuée depuis Coven avec sa mystérieuse Jinx Dawson au début des années 70 avec des entités comme Blood Ceremony, Jex Thoth, Jess and the Ancient Ones ou encore Sabbath Assembly toutes menées par des femmes avec des allures sombres comme des sorcières des temps modernes.

Fondée en 2014 sur les cendres de The Oath, Lucifer est une nouvelle âme noire sortie de la nuit avec une femme à sa tête. Le vétéran Gaz Jennings de Cathedral s’est joint à Johanna Sadonis, Andrew Prestridge (Angel Witch) et Dino Gollnick et ainsi offrir Lucifer I, un premier album sorti sur Rise Above Records, label pour lequel Jennings travaille et propriété de Lee Dorian (Cathedral, Napalm Death).

Dès les premières notes de Abracadabra, le ton est donné et il n’a pas fallu beaucoup de temps pour que j’accroche totalement à la voix envoûtante de Sadonis et au son général du groupe. On ressent la présence des années 70 avec des sonorités propres au Rock Progressif au niveau des changements de tempo. Ce qui retient le plus l’attention ce sont les riffs accrocheurs qui remplissent adéquatement les pièces tout au long de l’album. Une bonne dose Doom vient renforcer le tout pour nous transporter directement sur le chemin de l’enfer. La composition des pièces est tout simplement géniale et les arrangements sont sans failles.

Lucifer est une superbe découverte pour moi, cet album est tout à fait grandiose et suffisamment obscur pour plonger dans les ténèbres à chaque écoute. Lucifer sera à surveiller de très près, c’est un groupe de très haute qualité à mettre impérativement dans sa collection.

Tags:

Comment Feed

No Responses (yet)

You must be logged in to post a comment.