Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

sorcerer-in-the-shadowSorcerer – Epic Doom Metal – Suède
In the Shadow of the Inverted Cross – 2015
Metal Blade
6.5/10

Sorcerer est une autre formation issue des années 80 qui effectue un retour après plus de vingt ans d’absence. Le groupe avait sorti deux démos entre 1989 et 1992 puis avait tiré sa révérence. Le retour se fait en 2015 avec un album intitulé In the Shadow of the Inverted Cross sur le très célèbre Metal Blade Records.

Ne connaissant pas la formation en partant, mes quelques recherches rapides pour en savoir davantage furent assez convaincantes pour me procurer l’album. Bon nom de groupe, beau titre d’album, présentation graphique nébuleuse, label établi et surtout l’appellation Epic Doom Metal et les comparaisons directes avec Candlemass m’ont fait dire que Sorcerer serait vraisemblablement un groupe fort épatant.

A la première écoute de la pièce d’ouverture, The Dark Tower of the Sorcerer, j’avais la certitude que mon choix avait été judicieux. Une bonne atmosphère sombre avec de bons riffs très Doom effectivement à la manière de Candlemass. Ma surprise a été cependant de taille en entendant la voix du chanteur. Forte et puissante sans l’ombre d’un doute et rendant cette pièce somme toute très bonne et très accrocheuse.

Bien que musicalement relativement bon, l’album tarde a exploser au fil des pièces, on tombe rapidement dans le Heavy Metal d’origine et la voix de Anders Engberg est beaucoup trop mielleuse pour donner la toute puissance au groupe. Les pièces ramollissent tombant souvent dans le type plus balade Metal que dans le Doom épique et les solos de guitare comportent beaucoup trop de frivolités. En gros, Sorcerer est un genre de mélange entre un groupe de Doom et un groupe de Power Metal. Bien que certaines pièces comme In the Shadow of the Inverted Cross soient efficaces, d’autres comme The Gates of Hell tombent carrément dans le fromage fondu et dans le cliché du Métal doucereux et gentil.

Mon objectivité me permet de dire que les pièces sont brillamment composées et interprétées mais elles manquent cruellement de profondeur et de puissance. Un chanteur avec plus de couilles serait de mise pour apporter cette puissance manquante. Les amateurs de Power Metal vont vraisemblablement apprécier cet album mais pour ma part je ne réitérerai pas l’expérience.

Tags:

Comment Feed

No Responses (yet)

You must be logged in to post a comment.