Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

udo-decadentU.D.O. – Heavy Metal – Allemagne
Decadent – 2015
AFM
8/10

Udo Dirkschneider n’a plus vraiment besoin de présentations dans la grande scène Métal mondiale. Si vous ne connaissez pas encore cette icône du Heavy Metal Teutonique courrez faire vos devoir, ça presse. À 63 ans et pratiquement 40 ans de carrière Métallique, Udo a sorti pas moins de 25 albums, 10 avec Accept et son 15e avec U.D.O. est sorti cette année. Prolifique le bonhomme et encore en pleine forme.

J’ai été un grand fan de Accept jusqu’à Russian Roulette, la légendaire formation Allemande a été une influence majeure en tant que musicien. Suite à son départ de Accept, Udo a formé son propre groupe et tout au long des années 90 et 2000, je n’ai aucunement suivi le cheminement des deux entités séparées. J’ai commencé à m’intéresser à U.D.O. Avec l’album Dominator de 2009 qui m’avait plu à un certain point m’incitant à suivre la formation avec ses sorties suivantes.

Decadent est le 15e album de U.D.O. Depuis 1987 et le 4e que j’écoute au grand complet. Supérieur à Steelhammer et égal à Rev-Raptor, cet album offre de très bons moments de Heavy Metal pur et dur avec des touches de Speed sur quelques pièces. Pas de grande innovation mais une formule bien établie qui fonctionne très bien.

A noter l’arrivée de Sven Dirkschneider, le fils de Udo, dans la formation en tant que batteur. Decadent n’est pas une révolution proprement dite mais un album qui peut encore donner des leçons de Heavy Metal et d’honnêteté musicale à plusieurs.

Tags:

Comment Feed

No Responses (yet)

You must be logged in to post a comment.