Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

En ce début de 1983, le Heavy Metal était en train de radicalement changer dans tous les sens du terme et à des extrémités totalement opposées. De un, 1983 allait être l’année de l’arrivée du Speed Metal et une année fort prolifique ou si on peut dire une année de grand crus pour le Métal plus extrême. De l’autre, Le heavy Metal allait être propulsé dans le sommet du top 200 du billboard pour la première fois avec le troisième album de Def Leppard, Pyromania. Rivalisant avec un des grands de la Pop, Pyromania s’était retrouvé à la position numéro 2 de la célèbre liste de classement et le Heavy Metal s’en était retrouvé déstabilisé. Cet album est le dernier de la trilogie NWOBHM de Def Leppard avant que le groupe ne sombre dans la pop rose bonbon pour atteindre les sommets de la gloire. L’album fut marqué par le renvoi d’un des deux cerveaux du groupe, Pete Willis et la tournée fut marquée par un terrible accident de la route qui allait amputer le batteur Rick Allen de son bras gauche. Pas moins de cinq « singles » furent tirés de l’album qui a fracassé des records de vente à cette époque. Bien que toujours catégorisé comme étant un album de Heavy Metal, il fut le dernier de Def Leppard de cette catégorie et on sentait à l’époque que le groupe s’enlignait vers des sonorités plus pop avec l’ajout de synthétiseurs et l’utilisation de mélodies à multiple voix. Un incontournable pour le Heavy Metal à bien des égards et une influence majeure tant positive que négative pour le genre.

Tags: