Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

La saga des EP se poursuivait et alors que nous pensions avoir entendu le Métal le plus malsain à avoir été créé, les enfers se sont déchaînés et nous ont englobés de leur noirceur impénétrable. C’est un peu comme ça que l’intro de Morbid Tales nous faisait sentir. Un peu après avoir tiré un trait sur Hellhammer, Tom G. Warrior et Martin Ain sont revenus sous le nom de Celtic Frost avec encore plus de noirceur mais avec beaucoup plus de panache, de dextérité et de sonorités incroyables. Bien que très court, Morbid Tales venait de changer à jamais la face du Métal mondial avec des riffs et des textures à couper le souffle et avec une production qui imageait parfaitement ce qui pouvait bien se passer en enfer. Jamais un album n’avait sonné aussi « evil » et ça ne faisait que commencer. Si nous devions choisir un album qui défini totalement ce qu’est le Black Metal de maintenant, c’est sans aucun doute Morbid Tales. Pour ceux et celles qui n’ont pas encore pris connaissance de ce joyau Métallique, dépêchez-vous d’y jeter une oreille et imaginez-vous ce que nous avons ressenti en 1984 quand c’est sorti. Vous comprendrez alors toute l,’ampleur du phénomène.

Tags: