Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

Vers la fin de 1984, le Speed Metal était lui aussi en mutation et ça, je ne le répéterai jamais assez: Le Thrash Metal et le Power metal sont tous deux issus de l’éclatement du Speed Metal. Ce dernier finira par sombrer assez rapidement pour laisser la place aux deux nouvelles entités. Contrairement au Thrash Metal, le Power Metal est plus épique et glorieux et l’agressivité est quasi inexistante. Des pionniers tels que Running Wild et son premier album mettaient un point d’honneur à s’enligner vers les mélodies et les envolées lyriques pour créer un des styles de Métal les plus accessibles de tous les sous genres. Running Wild malgré un succès moindre que bien d’autres groupes de ce genre a tout de même réussi à influencer la planète pour que non seulement le Power Metal puisse voir le officiellement le jour mais ouvrait également la porte aux contes de guerriers et de pirates. Gates to Purgatory pourrait être considéré comme étant l’un des premiers balbutiements du véritable Power Metal, la suite s’en venait rapidement et s’annonçait pour être prolifique et incroyable.

Tags: