Skip to content

By Sinistros in La Chronosphère

 

judas-priestDans le monde du Heavy Metal les pochettes et les logos ont toujours eu une importance capitale. L’image des musiciens aussi. Cheveux longs, cuir, clous, chaines et tout l’attirail qui rends un groupe imposant. Ajoutons à ça une scène monstrueuse avec lumières, fumigènes et pétards avec des guitaristes se relançant les solos sur une chorégraphie parfaitement synchronisée. Pour agrémenter le tout, il faut de la puissance, de la rapidité et un chanteur charismatique. Ma rencontre avec Rob, KK et Glenn s’est faite avec le magazine Québec Rock qui avait publié un article sur le satanisme dans le rock. Quelques jours plus tard, Bob, un voyou un peu dérangé me faisait écouter un nouvel album intitulé Defenders of the Faith. Cet album est un incontournable dans mon cheminement. Le côté sombre et occulte m’attirait naturellement.

La Chronosphère: Mercredi 29 Avril 2015 – Le côté obscur de la musique
Judas Priest – Freewheel Burning – 1984

Tags:

Comment Feed

No Responses (yet)

You must be logged in to post a comment.