Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

Dès son troisième album, nous avions su que Megadeth était en fait une histoire de «one man band» et que Dave Mustaine était fort probablement un musicien avec qui il était difficile de jouer. So Far, So Good, So What! Montrait un nouveau Megadeth et le départ de Gar Samuelson et Chris Poland se faisaient ressentir au point où plusieurs fans avaient détesté cet album à l’époque. Mustaine était allé chercher du sang neuf et avec l’aide de son acolyte Dave Elefson, avait concocté un album plus cru, plus direct et surtout plus punk au grand dam des fans du groupe. La technicité était toujours présente mais Mustaine avait pris un virage drastique qui allait le conduire vers des sommets inégalés. Avec le recul, on constate que cet album est à l’image de Megadeth : Ne pas demeurer stagnant et évoluer musicalement au risque de se casser la gueule. Ce troisième album fut très important pour le groupe et aussi fort influent même si selon certains, il avait moins d’impact que ses deux phénoménaux prédécesseurs. Après tout, c’est exactement ça l’Évolution Métallique : Briser des barrières et expérimenter de nouvelles sonorités!

Tags: