Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

Le Doom Metal était une entité mystérieuse et sombre qui demeurait dans l’ombre des genres plus rapides. Très peu de groupes s’adonnaient à ce genre de rituel musical lent et lourd, ce qui rendait encore plus mythique le genre diamétralement opposé au Death Metal par exemple. Avec son troisième album, Candlemass nous prouvait qu’Il était le roi du Doom et avec des pièces comme Mirror Mirror, le sobriquet de Epîc Doom Metal prenait tout son sens. Ancient Dreams pourrait être considéré par certains comme étant le chef d’œuvre ultime de Candlemass mais dans la réalité, bien que cet album soit effectivement épique et excellent, chaque album de Candlemass est un chef d’œuvre différent du prédécesseur. Candlemass avait dépassé le maître Black Sabbath et dès lors, les nouvreaux groupes de Doom allaient avoir un nouveau point de repère pour perpétuer la flamme majestueuse. Bien des amateurs n’aiment pas la voix de Messiah Marcollin mais attardez-vous à ses mélodies incroyables, vous comprendrez alors tout le sens du mot épique!

Tags: