Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

On doit la création du Heavy Metal à Black Sabbath bien sûr mais aussi on doit au groupe de Birmingham la création du Doom Metal. Dans les années 80, ce style qui prône la lenteur est apparu en hommage au père du Métal mais est rapidement devenu une entité propre dans laquelle les acteurs majeurs du Doom pur et dur on fait la pluie et le beau temps pour faire évoluer le genre. Je parlais de perfection musicale avec King Diamond dans un texte précédent, Candlemass entre dans la même veine car le groupe avait réussi à cumuler un quatrième album parfait de suite avec des riffs qui semblent simples mais qui sont excessivement efficaces. Réussir à faire sonner un album avec le minimum relève de l’exploit mais en faire sonner quatre l’un après l’autre devient carrément de la sorcellerie. Le Doom Metal Épique est définitivement une invention de Candlemass et avec Tales of Creation, le groupe Suédois est définitivement devenu le maître incontesté du Doom. La survie du Métal allait aussi passer par la lenteur et le majestueux et Candlemass allait participer à ce sauvetage in extremis.

Tags: