Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

Les années 90 ont été très difficiles pour les groupes Heavy Metal qui faisaient la pluie et le beau temps dans les années 80. En voulant s’accrocher à leur passé glorieux, certains groupes ont commencé à montrer des signes de fatigue et un manque flagrant d’inspiration. Avec son neuvième album, Iron Maiden avait commencé à montrer ces symptômes et le changement de guitariste suite au départ de Adrian Smith avait ralenti ;es ardeurs des fans. No Prayer for the Dying présentait un Iron Maiden différent et diminué de sa célèbre sonorité. La simplicité désarmante avait pris la place de toute l’évolution technique du groupe au fil de la dernière décennie au point à offrir des pièces sans saveur comme si le groupe avait été pressé de sortir un album par la compagnie de disque. Selon plusieurs fans de cette époque, cet album était un genre d’abomination et il suscite toujours autant de critiques aujourd’hui. Mais, est-ce que cet album est si mauvais que certains pourraient l’affirmer? Disons que ce n’est pas le Iron Maiden classique et que le groupe a possiblement voulu maladroitement se réinventer tout en essayer de garder ses racines intactes. Cet album est fort possiblement l’un des plus faibles de toute la discographie du groupe mais il contenait encore amplement de consistance pour qu’il demeure encore au sommet et que son influence se fasse ressentir pour les prochaines générations.

Tags: