Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

Comment peut-on accumuler les chefs d’œuvres un derrière l’autre sans montrer le moindre signe de fatigue? Il faudrait demande la recette à King Diamond qui sortait en 1990 son septième album d’affilée méritant le qualificatif de chef d’œuvre. Et ce n’était pas terminé car le King allait nous offrir d’autres surprises pour le reste de sa carrière! The Eye, cinquième album solo pour King Diamond, nous offrait encore une fois des pièces incroyablement bien construites avec des arrangements à couper le souffle et il est étonnant que King Diamond soit demeuré « underground » tout ce temps, il faut croire que le bonhomme a choisi la voie de l’art et du dévouement au Heavy Metal et de faire fi de l’attrait pour le cash et la célébrité. King Diamond, dès ses débuts avec Mercyful Fate, nous a donné des leçons importantes sur l’humilité et les choix que nous prenons en plus de nous donner de grandes leçons musicales. The Eye avait fait mouche une fois de plus en 1990 et la musique de King Diamond restera gravée à jamais dans l’histoire Métallique.

Tags: