Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

Maintenant que nous savons que la Floride a été (et est toujours) un bastion fort du Death Metal, nous pouvons nous attarder à ses acteurs et ses pionniers. Avec son deuxième album, Morbid Angel avait une fois de plus frappé très fort. Certains diront de cet album qu’il est le plus faible de la discographie du groupe mais en réalité c’est tout le contraire. Blessed are the Sick nous montrait un Morbid Angel encore plus technique et encore plus brutal. Les riffs de Trey Azagthoth étaient tout simplement incroyables et puissamment bien soutenus par la t=rythmique de Pete Sandoval et la voix gutturale de David Vincent. Ce deuxième album montrait également une avancée dans les sonorités Death Metal en général en incorporant certains éléments plus expérimentaux qui allaient changer la face du Death Metal pour les générations à venir. Blessed are the Sick est un incontournable du Death Metal et un des albums clés pour l’évolution du genre.

Tags: