Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

La lancée de Sadus vers le Thrash Metal très technique se poursuivait de façon magistrale sur le troisième album. Bien que A Vision of Misery n’apportait rien de nouveau musicalement parlant, le trio continuait là où il nous avait laissé avec Swallowed in Black. De la technicité à l’état pur, des riffs incroyables et des structures musicales à faire pâlir d’envie, telle était la recette de Sadus qui était évidemment fort efficace. Steve DiGiorgio avait mis la v=basse en évidence et son style de jeu avait également démystifié l’instrument en le rendant plus spectaculaire et aussi plus technique influençant un bon nombre de bassistes par la suite à se surpasser et ainsi mener cet instrument vers des niveaux beaucoup plus élevés. A Vision of Misery fut le dernier album digne de ce nom pour Sadus avant qu’il ne baisse en intensité et finisse par se faire oublier. Cet album, comme les deux précédents d’ailleurs, est un incontournable du genre et un album fort important pour l’évolution du Métal technique.

Tags: