Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

Alors que la tendance se maintenait dans le brutal et la rapidité avec le Death Metal, une autre tendance se profilait à l’horizon : Celle de la lenteur et de la mélancolie. La formation Anglaise My Dying Bride avait réuni les éléments de la musique Gothique des années 80 pour les mélanger avec un Death Metal lent et oppressant et ainsi offrir l’un des premiers albums de Death Doom Metal avec As The Flowers Withers. Le résultat fut époustouflant et donna le ton à se qui allait suivre. Les orchestrations majestueuses étaient au rendez-vous et l’extrême lenteur avec les feedbacks apportaient une toute nouvelle dimension sonore au Métal. Pour en mettre une couche de plus dans toute cette lourdeur noire, le groupe avait misé sur des pièces longues qui s’étalaient en progression jusqu’au point culminant où toute cette tristesse et cette désolation venaient nous chercher jusqu’au plus profond de notre âme. Les prémices du Gothic Metal et du Funeral Doom venaient d’apparaître et My Dying Bride en serait l’un des principaux instigateurs.

Tags: