Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

Qui aurait pu croire que le Gothic Rock des années 80 iraot jusqu’à se métamorphoser en Gothic Metal? Avec l’avènement du Speed Metal au milieu de la décennie précédente, bon nombre de Métalleux avaient la propension à cracher, pour ne pas dire un autre mot qui commence par C, sur la musique alternative et sur les amis en noir, les bébittes comme ils étaient appelés, qui formaient la grande scène Gothique et alternative de cette époque. Il aura fallu des groupes comme Ministry, Type O Negative et Paradise Lost pour que des Métalleux daignent enfin s’intéresser aux pionniers qui ont contribué à forger ce sombre mélange musical qui est devenu ce que nous appelons le Gothic Metal. Avec son quatrième album, Paradise Lost avait monté d’un cran ses soubresauts Gothiques pour les mettre en avant plan dans ses compositions. Sur Icon, on sentait que les influences des Sisters of Mercy, Fields of the Nephillim et même Dead Can Dance étaient là pour rester et que la mixture ainsi créée irait jusqu’à influencer bon nombre de groupes par la suite qui développeront le genre pour qu’il en devienne un à part entière. Réussir à réunir le meilleur des deux mondes fut tout un exploit et nous devons remercier en bonne partie Paradise Lost pour avoir osé perpétuer la flamme noire et ainsi initier les Métalleux à un genre musical étonnant.

Tags: