Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

Crypta – Death Metal – International
Echoes of the Soul – 2021
Napalm Records
8,7/10

Alors que le battage médiatique entourant les déboires de diva de Mia Wallace et de son arrivée en grande sauveuse de Nervosa, deux ex-membres de ce groupe féminin ont pris le taureau par les cornes et fonder Crypta, un groupe entièrement féminin, qui est une réponse directe à leur ancien groupe. Ainsi Fernanda Lira et Luana Dametto nous offrent un premier album avec leurs nouvelles comparses, les guitaristes Taina Bergamaschi et Sonia Anubis.

D’entrée de jeu, Crypta frappe plus fort musicalement que Nervosa avec un Death Metal bien ficelé dans la veine de Vader. Niveau composition, le groupe ne réinvente absolument rien mais est en mesure de livrer des riffs accrocheurs et une puissance de frappe directe qui n’a rien à envier à personne. Crypta sait composer de bonnes pièces et sait aussi ne pas trop en mettre pour épater la gallerie. Les guitaristes sont suffisamment techniques pour ne pas tomber dans la simplicité mais savent aussi se garder une petite gêne pour justement de pas tomber dans le piège du flot de notes poussées à l’extrême. Echoes of the Soul est un excellent album de Death Metal comme il se doit d’être fait et qui procure une satisfaction à chaque écoute. C’est droit, puissant et c’est parfait.

Crypta tracera son chemin sans être dans l’ombre de Nervosa et dépassera fort probablement celui-ci dans un avenir rapproché. Il y a de plus de filles dans le Métal et c’est tant mieux!

Composition : 8,5
Exécution : 9
Arrangements : 8,5
Production : 9
Appréciation : 8,5

Tags: