Skip to content

By Sinistros in La Chronosphère

mercyful-fateAyant adopté le Heavy Metal comme principale source d’alimentation musicale, ma recherche vers de nouvelles sonorités allait bon train. Une connaissance m’avait fait écouter Ozzy Osbourne « Bark at the Moon » pensant m’emmener dans les recoins les plus obscurs des ténèbres. Bien qu’ayant apprécié certaines pièces de l’album, j’ai dû me rendre à l’évidence que ma réticence envers Ozzy était fondée depuis longtemps. Sa mascarade était fausse et à la limite de la quétainerie.

Quelques jours plus tard, un ami me faisait écouter le premier album d’une formation Danoise avec comme leader un chanteur maquillé et une voix qui devait faire peur à Satan lui-même. Le Roi Diamant avait un registre de plusieurs octaves et pouvait chanter des notes très hautes. Suivant le Satanisme de Anton Lavey, King Diamond reflétait très bien ses paroles dans la musique de Mercyful Fate. L’ambiance obscure de Melissa a ouvert la voie à plusieurs groupes par la suite et a redéfini les règles dans le Heavy Metal.

La Chronosphère: Lundi 4 Mai 2015
Mercyful Fate – Black Funeral – 1983

Tags:

Comment Feed

No Responses (yet)

You must be logged in to post a comment.