Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

Bien que le Power Metal ait pris un certain avant de se développer il est force de constater que le genre a pu prendre une lace importante dans le vaste monde métallique et qu’on le veuille ou non, ce sous genre aux voix de castrats fait partie intégrante de l’évolution et la formation Symphony X a été et est toujours un des principaux acteurs du mouvement. Avec le groupe Américain, on retrouvait les masturbateurs de manche dans la veine de Malmsteen dans les années 80. En effet, Michael Romeo est tout un as de la guitare et surtout tout un composititeur. Symphony X avait réussi à réunir le Métal, la musique classique et le Progressif avec toutes les virtuosités inimaginables et le premier album du groupe allait devenir un classique instantané et une référence incontournable pour ce Power Metal boudé par les fans de musique plus extrême. Du peu que nous apprécions ces envolées vocales doucereuses et riches en hautes notes, Symphony X avait réussi à nous offrir une musique très technique et surtout remplie de sonorités et de textures complexes. Ce n’était que le début d’une nouvelle ère pour le Métal et la suite allait être tout aussi spectaculaire.

Tags: