Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

Dimmu Borgir avait frappé fort l’année précédente avec son premier album qui redéfinissait le Black Metal avec l’ajout de beaucoup d’éléments symphoniques. Sur Stormblast, le groupe poussait le bouchon plus loin avec des le symphonique et des compositions plus étoffées et plus majestueuses malgré le fait que la mélodie de la pièce Sorgens Kammer ait été « volée » d’un jeu Amiga nommé Agony et que l’intro de la pièce d’ouverture ait semble-t-il elle aussi été volée à un groupe nommé Magnum dont l’existence est à vérifier. Toujours est-il que ce deuxième album avait mis Dimmu Borgir sur la carte du Black Metal et certains dirons que Stormblast serait la point de la perfection pour le groupe. Il est intéressant de constater que malgré le fait que le groupe chantait en Norvégien sur ses deux premiers albums n’avait aucunement nuit à se forger une réputation à travers le monde et à devenir lun des chefs de file du Black Metal. Dimmu Borgir choisira l’Anglais pour toutes les parutions suivantes possiblement pour être en mesure de percer les divers marchés européens et Américains.

Tags: