Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

En ce matin de Noël 2021, je vous parle d’un album qui a révolutionné le Métal non seulement par sa durée mais par sa complexité et son expérimentation. Le cinquième album des Japonais de Sabbat était une seule pièce de près de 60 minutes dans laquelle tout s’entremêlait : Black Metal rapide et cru, Doom profond et ténébreux et Heavy Metal épique. Le tout était brillamment tenu en place avec des instrumentations diverses passant de la guitare abrasive aux claviers atmosphériques et glauques. Venom avec son At War with Satan avait été toute une claque sur la gueule mais The Dwelling – The Melody of Death Mask battait des records sur la longueur d’une pièce tout en demeurant crédible de A à Z. Avec ses relents Progressifs et sa folie vocale, cette longue pièce se doit d’être considérée comme étant un chef d’œuvre intemporel qui a servit de base pour des idées qui allaient provenir plus tard de la part de différents groupes à travers le monde. Le Métal ne cessait d’étonner dans les méandres de la musique underground et The Dwelling de Sabbat faisait partie de ces albums qui resteront gravés à jamais dans l’histoire métallique.

Tags: